Petite anecdote au sujet de la VMC

de | 31 décembre 2013

Je me facilite les travaux !

Recevez régulièrement les meilleurs tutoriels, guides pratiques et vidéos gratuits pour des travaux moins cher, plus simples et sans mauvaise surprise.

 

Bizarrement depuis que j’avais mis en route l’électricité, je trouvais la vmc peu efficace et très bruyante. Celle-ci est bien sûr dans les combles et je n’ai pas encore mis en place la trappe d’accès aux combles.

J’avais l’impression que l’air entrait plutôt que ne sortait mais comme je n’avais plus d’escabeau à disposition et pas d’allumette pour faire de la fumée je n’avais pas la certitude qu’il y avait un problème.

En allant chez ma belle-sœur je me suis rendu compte que les bouches de vmc faisaient un peu de bruit, comme dans les hôtels.

Je me suis donc dit qu’il y avait un problème. J’ai d’abord pensé à une inversion de câbles sur l’alimentation.

En montant dans le grenier, je me suis aperçu que le bas du boitier du moteur de vmc était tombé au sol sur la laine de verre, probablement dès le début. L’hélice était dans le vide et l’air froid descendait par les bouches.

Le bruit anormal venait également de là. Passons le fait que le système de fixation du capos laisse un peu à désirer, j’ai corrigé tout cela rapidement.

Résultat une vmc silencieuse dans les combles, et des bouches qui font maintenant un petit sifflement mais qui aspirent vraiment.

2 réflexions au sujet de « Petite anecdote au sujet de la VMC »

  1. Eric
    Maintenant on sait à quoi s’attendre si jamais le vmc devient bruyant ! En plus, c’est désagréable voire agaçant d’entendre autant de bruits le soir quand on a envie de dormir tranquillement après une dure journée de travail.
    Répondre
  2. Richard
    Une année j’ai emménagé dans une petite studette pour quelques mois, la VMC faisait un bruit horriblement désagréable… Même chose j’ai d’abord pensé à un problème de branchement. Alors me voilà qui recherche partout une solution, pourtant tout avait l’air dans l’ordre, c’est à ce moment là que je me suis rappelé que je n’avais même pas démonté la bouche… Une énorme motte de poussière et de graisse était coincée entre la grille et l’hélice rendant !
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *