5 astuces pour enfin réussir sa culture de tomate au potager

de | 10 février 2017

Je me facilite les travaux !

Recevez régulièrement les meilleurs tutoriels, guides pratiques et vidéos gratuits pour des travaux moins cher, plus simples et sans mauvaise surprise.

 

Guide pour réussir ses tomates : 5 astuces pour enfin réussir sa culture de tomate au potager

Réussir ses tomates au potagerPendant plusieurs années j’ai raté mes cultures de tomates et pourtant j’ai passé du temps dans le potager pour ne récolter que quelques tomates. C’était très frustrant.

Je rêvais donc de réussir à obtenir plusieurs kilos de tomates bio, goûteuses.

Voici ce que j’ai changé dans mon potager l’année dernière et cela m’a plutôt bien réussi

L’erreur à ne pas commettre pour obtenir des plants de tomate vigoureux

Tout commence par la réalisation de ses propres plants de tomate. C’est très économique et pas cher. Cependant il y a quelques erreurs à éviter si l’on souhaite avoir des plants vigoureux et résistants. Il faut à tout prix éviter que les plants ne filent. C’est-à-dire qu’ils aient une tige très longue et très fine.

Vous avez probablement déjà eu des plants ratés ?

Avec une tige toute fine !

C’est synonyme de plant fragile, plus susceptible de se casser, de se faire dévorer par les limaces et escargots et d’attraper des maladies comme le mildiou.

Que faut-il faire ?

Si les plants « filent » c’est qu’ils cherchent la lumière et que leur croissance est trop rapide. La température de votre pièce est trop haute et la lumière insuffisante.

Que faut-il changer pour réussir ses plants de tomates ?

Sortir ses plants la journée, à la lumière et au frais.

Pour cela j’ai opté pour une grande caisse en plastique transparente qui me sert de serre, un peu comme celle ci-dessous.

Une fois que les températures sont plus clémentes, il faut sortir les plants les jours où il n’y a pas trop de vent, afin qu’ils se renforcent.

C’est simple mais efficace.

Vos plants auront une tige plus conséquente et pousserons en largeur plus qu’en hauteur.

La meilleure astuce pour obtenir des tomates en début d’été

Pendant plusieurs années j’ai raté mes récoltes de tomate pour plusieurs raisons :

  • Des plants fragiles (petite tige) fait maison qui se font manger par les limaces et escargots
  • des récoltes trop tardives décimées par le mildiou

Comment faire ?

Méthode pour obtenir des tomates sans mildiou

Planter des espèces de tomates « précoces ». Voici celle que j’ai choisies :

  • la tomate précoce de Quimper
  • tomate Gregori Altai
  • la tomate Tigerella
  • tomate Early Siberian (tomate cerise)

Je les ai achetées chez Pascal POOT . En plus d’être BIO elles sont sélectionnées naturellement pour être résistantes à la sécheresse et au mildiou.

Elles ont la particularité de pousser plus vite que les autres espèces. Souvent en 1 à 2 mois de moins, ce qui permet d’avoir des tomates dès juillet.

Les gestes simples pour éviter le mildiou

On a tous déjà fait les frais du mildiou, souvent en fin de saison, fin aout, début septembre.

Et quel gâchi !

Avoir passé du temps au potager pour mettre à la poubelle tout sa future récolte. C’est dommage.

Pourtant il existe quelques gestes simples pour l’éviter :

  • Enterrer des feuilles d’ortie au pied du plant au moment de la plantation
  • espacer ses plants de tomates
  • tailler les gourmands par temps sec et avec du matériel désinfecté
  • planter un œillet d’Inde au pied des plants de tomates
  • planter des espèces sélectionnées, précoces et résistantes au mildiou, BIO
  • déplacez vos tomates d’une année à l’autre.

Vous voulez peu de grosses tomates ou beaucoup de petites tomates ?

Selon le nombre et la taille de tomates que vous souhaitez, il va falloir plus ou moins tailler vos plants de tomates. Certaines espèces le supportent mieux que d’autres.

Dans tous les cas il faut faire la chasse au gourmands, ces petites tiges qui poussent aux aisselles des tiges principales.

Ces gourmands doivent êtres éliminés car ils épuisent le plant.

Il est également possible de tailler le plant à une certaine hauteur afin de lui permettre de se développer en largeur et de produire de plus gros fruits.

Un peu de lecture

J’avoue, j’ai lu pas mal d’ouvrage pour m’aider à optimiser et réussir mon potager. Il existe un tas de livres intéressant, mais celui qui m’a aidé le plus est probablement celui-ci. En plus il n’est vraiment pas cher.

Avec mes Kg de tomates, je l’ai largement rentabilisé.

de grosses tomates bio dans son potager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *