Auto-construction de terrasse en bois : une formule économique

de | 4 mars 2013

Le guide sur la construction de terrasse en bois présente, de manière simple et facile à suivre, les étapes pour construire sa terrasse en bois. De la préparation du projet à la réalisation concrète, en passant par les démarches administratives, le guide indique aussi l’aspect financier avantageux dans l’autoconstruction de sa terrasse en bois.

terrasse-en-bois

Eviter de tâtonner

Une bonne préparation de projet permet de ne pas faire d’erreurs pouvant parfois mener à l’abandon pur et simple de la construction. Ainsi, une bonne préparation permet d’éviter une anomalie majeure comme le dépassement du Coefficient d’Occupation des Sols (COS), ou encore un défaut d’orientation, ou encore l’oubli des autorisations administratives indispensables, etc. Le guide permet de bien connaître les différents enjeux de l’autoconstruction : dimensionnement de la structure, choix du matériau, préservation de l’environnement, etc.

 

Les plans à réaliser

Un projet se concrétise à partir de plans. Le site dédié à la construction de terrasse en bois indique précisément la réalisation de plans. Des premières ébauches de plan de la construction aideront l’autoconstructeur à avoir une vue d’ensemble, puis à déterminer les besoins ainsi que les aménagements. Des plans plus précis, par la suite, affineront les matériaux, la structure ainsi que ses dimensions exactes. A noter que le site fournit gratuitement un tutorial vidéo pour établir son plan de terrasse en bois avec le logiciel SKETCHUP. A télécharger sans délai.

 

Les avantages de l’autoconstruction de la terrasse en bois

Un débutant peut procéder facilement à la construction de sa propre terrasse en bois. Ni dextérité particulière, ni force physique exceptionnelle, la construction exige au mieux une attention particulière ainsi qu’un assemblage soigneux. Mais aussi, ce sont des travaux qui fournissent une économie budgétaire significative. L’autoconstructeur peut réduire jusqu’à 60% le coût de sa terrasse en bois, ce qui est fort appréciable.

En outre, le bois se présente comme un matériau facile à manipuler, et le montage de la terrasse en devient aisé. En somme, la construction de sa propre terrasse en bois procure du plaisir (le plaisir de construire), tout en s’avérant économe.

Il existe une boutique dédiée qui commercialise des matériaux de construction de terrasses en bois. Chaque acheteur peut bénéficier des conseils d’un expert technique dans la filière bois concernant le choix des matériaux qui s’adaptent à la nature du sol sur laquelle la terrasse va être montée.

Crédit photo [basketman] / FreeDigitalPhotos.net

 

N'oubliez pas !

 

Vous construisez ou rénovez? suivez mes conseils pour économiser du temps et de l'argent !

6 réflexions au sujet de « Auto-construction de terrasse en bois : une formule économique »

  1. Stéphane

    merci infiniment pour cette formule économique et qui a beaucoup d’avantages

    Répondre
  2. Ping : Auto-construction de terrasse en bois : une formule économique

    1. judicael Auteur de l’article

      Bonjour,

      Non, généralement autoconstruire permet de faire des économies, même s’il l’on paie plus cher les matériaux que les pros. Ensuite la main d’oeuvre est gratuit si l’on est bricoleur et / ou que l’on se fait aider.

      Répondre
  3. Phil@maison-press.com

    Un petit guide très intéressant qui permet de se rendre compte qu’entreprendre un projet de la sorte nécessite une bonne organisation en amont. Concernant le cadre juridique dans lequel il doit être entrepris : est-ce que la construction de sa propre terrasse en bois doit faire l’objet d’un permis préalable de construire ? Par ailleurs, quel type de bois recommandez-vous pour en profiter durablement ?

    Répondre
    1. judicael Auteur de l’article

      Le mieux est de contacter la mairie, car le code de l’urbanisme est assez vague sur le sujet. Une terrasse de plain pied est théoriquement non soumise à déclaration mais rien n’est dit sur la hauteur maximale de surélévation.

      Pour une terrasse surélevée ou fermée :
      – déclaration de travaux jusqu’à 20m² (40 en zone urbaine)
      – permis de construire pour plus de 20m² (40 en zone urbaine)

      Données susceptibles d’évolution. A vérifier avant tout travaux.

      Concernant le bois, le douglas est un très bon rapport qualité prix.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *